Les troubles alimentaires, c’est quoi ?

Hello tout le monde, je suis de retour cette semaine avec une « nouvelle » catégorie d’articles. J’y travaille depuis quelques mois maintenant et aujourd’hui c’est le grand jour. Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps, chaque mois un article sera consacré à une interview. A travers chacune d’entre elle, je vais vous faire découvrir une personne qui m’inspire, une marque ou encore aborder un sujet important avec une personne qui l’a vécu. J’espère chaque mois vous apporter des connaissances sur certains sujets « tabous » ou bien vous faire découvrir une personne, un métier ou une marque que vous ne connaissiez pas. Sans plus tarder je vais commencer le premier « numéro ».

Il y a quelque temps j’ai contacté Emilie de la chaîne Emi Bty. Je la suivais depuis quelques mois déjà et ces vidéos sur les troubles alimentaires m’avaient beaucoup intéressé dans le sens où peu de personnes en parlait. Ayant moi même eu un rapport compliqué avec la nourriture, je me suis dit que de discuter avec elle sur ce sujet pouvait être intéressant. Mon but à travers cette interview est d’aider les personnes qui en souffrent grâce au vécu et aux conseils d’une personne qui se bat contre ça depuis des années.

Il faut savoir que les troubles alimentaires ont débuté chez Emilie alors qu’elle n’avait que 11 ans, suite à de nombreuses critiques de la part de ses camarades, elle s’est mise en tête qu’il fallait perdre du poids. C’est là qu’elle a commencé à ne plus manger, à se faire vomir et faire du sport intensément. Suite à cela elle a perdu beaucoup de poids et des tâches rouges sont apparues sur son visage. Petit à petit Emilie est tombé sans le savoir dans l’anorexie. L’anorexie est une maladie mentale qui se caractérise par une restriction des apports alimentaires conduisant à une peur intense de prendre du poids. La personne a une perception perturbée de l’image de son corps et ne reconnaît pas la gravité de sa maigreur. Il faut savoir que l’anorexie mentale touche 2% des femmes.

Vers l’âge de 16-18 ans, la maladie s’est dissipée mais lorsque Emilie est arrivée en métropole pour faire ses études (oui, j’ai oublié de vous dire qu’Emilie est originaire de la Réunion), une autre « sorte » de trouble alimentaire est apparue chez elle : la boulimie et l’hyperphagie. L’hyperphagie est un trouble des conduites alimentaires qui se définit par une tendance à surconsommer de la nourriture. La boulimie elle aussi est caractérisée par des ingestions excessives d’aliments de façon répétitive et durable. Vous en savez déjà un peu plus sur le combat qu’Emilie mène depuis des années avec les troubles alimentaires.

Je lui ai alors demandé si elle avait vu une évolution depuis que ces troubles ont débuté. Si aujourd’hui Emile sait qu’elle a des troubles cela n’était pas la cas au début de son anorexie, et cette prise de conscience est déjà un énorme pas en avant. Néanmoins ces troubles viennent généralement d’un problème de fond et tant que celui ci n’est pas réglé, il est difficile d’avancer. Pour cela elle se fait suivre par une professionnel. Et elle comme moi étions d’accord sur le fait que consulter quelqu’un pour nous aider à aller mieux était un excellent moyen de progresser, d’essayer d’aller de l’avant et en aucun cela ne devrait être une honte. De plus, pour Emilie la ligne entre l’hyperphagie et l’anorexie est infime, ainsi si elle suit un régime restrictive pour combattre son alimentation excessive elle pourrait très vite retomber dans l’anorexie. Le combat est long et dur mais Emilie est déterminée à vaincre son addiction. Car si de nombreuses personnes sont addicts à la cigarette, l’alcool, la drogue pour elle c’est la nourriture qui est devenue une addiction.

Est ce que les troubles alimentaires t’ont amené vers un sentiment de solitude ?

Tout d’abord il faut savoir que je n’ai pas beaucoup d’amis. Tu sais lorsque je suis tomber malade je n’avais pas l’énergie d’entretenir des relations et de vaincre mes troubles. S’ajoute à ça le fait que je me suis toujours sentie plus mature que les personnes de mon âge et j’avais l’impression qu’il y avait un décalage entre eux et moi. Et puis il faut savoir que j’ai toujours tendance à me rabaisser quand je suis entourée d’autres filles (elles sont plus jolies, je ne suis pas à leur hauteur..). Néanmoins ma famille et mon copain ont été très présents même si c’est difficile pour eux de comprendre. Notamment avec l’hyperphagie car pour de nombreuses personnes il facile « d’arrêter de manger ».

Quand on a une crise on la gère comment ?

En fait chacun à sa manière de gérer les crises, moi personnellement j’essaye qu’elles n’arrivent pas. Pour cela dès que  je sens qu’une crise se prépare je m’occupe l’esprit : en faisant du ménage, du dessin, en appelant mes proches ou encore en sortant. Ainsi j’ai l’esprit ailleurs et je n’y pense plus.

Si Emilie ne ressent pas nécessairement la pression de la société « sur le corps parfait » elle se la met toute seule. En effet elle veut se sentir bien dans son corps et des fois ça met la pression. Pour elle manger et sain et faire du sport c’est dans un but d’être en bonne santé et non pour plaire aux autres (je vous jure que ça les filles c’est hyper important).  Alors elle m’a livré quelques conseils pour que vous aussi vous arriviez à vous sentir mieux dans votre corps.  Tout d’abord, le poids de forme est différent pour chacun d’entre nous, c’est à dire que certain se sentiront bien à 80 kilos et d’autre à 55kg. Il ne s’agit pas de peser 32 kilos pour plaire aux autres. Et puis la vie est tellement plus belle qu’un chiffre, votre poids ne résume pas votre valeur alors AIMES-VOUS.

Pour finir mon interview j’ai demandé à Emilie comment elle se sentait aujourd’hui. Elle m’a répondu qu’elle était fatiguée et soulée de toutes ces crises mais que ça aller mieux qu’un certain moment. Cependant, l’arrivée proche de la rentrée la motive. En effet, elle sait qu’en reprenant un mode de vie carré avec les cours elle se sentira mieux. Elle aura moins cette impression de tourner en round, cette envie de commander fast food souvent.. 

Afin de conclure Emilie a souhaité vous donner quelques conseils pour ne pas tomber dans les troubles alimentaires. Tout d’abord, si vous souhaitez perdre du poids, ne regarder pas les recettes ou vidéos miracles « perdre 10kg en un mois », privilégiez plutôt l’avis d’un professionnel.  Ne pas se priver et tomber ainsi dans la frustration. En ce qui concerne la balance ne vous fiez pas à elle et ne vous pesez pas tous les jours. Enfin, pour éviter de tomber dans les troubles alimentaires, renseignez vous dessus car c’est triste à dire mais personne n’en parle et personne ne s’éduque à ce propos. Et si jamais vous souffrez de troubles soyez fort et comme dirait Emilie dîtes vous que en sortirai plus fort et que vous n’êtes pas seul.

Je m’arrête ici avec cette première interview. J’espère que le nouveau concept vous plait et que le sujet abordé ce mois-ci va pouvoir aider le plus grand nombre d’entre vous et informer les personnes qui ne savait rien sur les troubles alimentaires.

Je tiens à remercier Emilie pour sa participation au projet, sa gentillesse et son honnêteté sur ce qu’elle vit. N’hésitez pas à aller la suivre sur sa chaîne youtube (personnellement j’adore son contenu).

Si vous avez des questions n’hésitez pas.

On se retrouve le mois prochain pour un nouveau numéro de l’interview du mois et cette fois ci on change complètement de registre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :