PARLONS-EN: LE CANCER DU SEIN

Coucou tout le monde !

Le mois d’octobre appelé également mois rose est fini mais la lutte elle ne l’est pas. C’est pour cela que j’ai décidé d’aborder un sujet plus profond que d’habitude et encore trop tabou dans notre société : le cancer du sein. En effet, ce dernier touche beaucoup de femmes et devrait être encore plus présent dans les années à venir. Pourtant je suis certaines que beaucoup d’entre vous n’ont aucune idée de ce qu’est réellement cette maladie

C’est pour cela qu’à ma manière j’ai choisi de faire un geste et de parler de ce cancer. Il y a quelques jours j’ai donc rencontré, une victime de cette maladie aujourd’hui en rémission afin de comprendre au mieux le cancer du sein.  Souhaitant rester anonyme, nous l’appellerons Madame Rose tout au long de l’article.

Afin de pouvoir rencontrer Madame Rose, j’ai contacté l’association La Ligue de Chartres. Nous nous sommes ensuite donné rendez-vous au café Le Molière pour qu’elle puisse me raconter en toute intimité son combat.  Elle me partagea alors son histoire.  Au début, les médecins lui disaient que ce n’était qu’un kyste et qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. Cependant, un jour le bilan tomba et ce kyste s’avéra être un cancer. À partir de cet instant tout s’enchaîna à une vitesse folle, les prises de sangs, les chimios… Malheureusement le premier traitement ne fonctionna pas, et l’ablation du sein devint nécessaire..

Toutes ces chimios entraînèrent une fatigue importante, des sensations nauséuses.. Cependant pour Madame Rose le plus dur resta le mental. Elle devait se montrer forte devant ses enfants,  car une maman ne baisse jamais les bras. Elle a du accepter de voir ses cheveux tomber et porter une perruque. Entre plusieurs chimio et séances de kiné, Madame Rose fut plus forte que jamais grâce à sa famille, ses amis et les médecins Elle souligne d’ailleurs que le soutient de ses proches lui a été indispensable. Un jour, une amie lui a dit de ne pas perdre espoir est de se considérer dans les gagnantes de cette maladie.

Aujourd’hui, Madame Rose s’en est sortie mais le combat n’est pas pour autant fini. En effet elle m’a confié son avis sur le manque de témoignage. Car oui, la presse parle de cette maladie mais nous n’entendons pas réellement parler des peurs et des appréhensions. Car être confronté à la mort si jeune et soudainement ça fait peur et il n’y avait personne pour la comprendre. Pour Madame Rose, il y un avant et un après, il est impossible de tout reprendre comme si ce fichu cancer n’était pas arrivé.  Après avoir hésiter à me rencontrer, elle m’a confié son envie de crier et de parler pour que d’autres fassent de même.  Ce combat l’a changé à jamais mais elle ressort plus forte que jamais avec un courage surdimensionné. Madame Rose à su faire face à cette maladie tout en restant une maman qui fait des gâteaux à ses enfants alors que son corps lui réclame de dormir. Nous pouvons alors qualifiés cette femme exceptionnelle d’héroïne.

Afin de participer à la hauteur de mes moyens à cette cause, j’ai acheté une brassière rose de chez Chantelle lingerie. La totalité des bénéfices étant reversé à la lutte contre le cancer du sein j’ai sauté sur l’occasion.

 Ainsi, avec notre article je voulais vous sensibiliser et vous montrer que chaque pas est une avancée. C’est en parlant de cette maladie que nous y viendrons à bout.  Le mois d’octobre est fini mais la lutte ne l’est pas. Un grand merci à Madame Rose.

En espérant que l’article vous a plu.

%d blogueurs aiment cette page :